(S’)Aider pour survivre

Action humanitaire et neutralité suisse pendant la Première Guerre mondiale

Die Schweiz im Ersten Weltkrieg, Band 3
Gebunden
2018. 584 Seiten, 30 Farbabbildungen
ISBN 978-3-0340-1476-2
CHF 38.00 / EUR 38.00 
  • Kurztext
  • Autor/in
  • Einblick
  • Buchreihe
  • Service

La neutralité et l’humanitaire sont deux concepts constitutifs de l’identité suisse et de sa politique étrangère. Leur ancrage comme caractéristiques typiquement helvétiques est le fruit d’une longue maturation dont la Première Guerre mondiale constitue un moment charnière.

Ce livre met en lumière les liens entre action humanitaire et neutralité à cette époque et analyse cette relation au niveau du CICR, de la Suisse et de sa politique intérieure et enfin de la Suisse dans une perspective transnationale. Inscrivant l’humanitaire dans une véritable culture de neutralité, il montre comment la Suisse a fait passer ses oeuvres charitables du statut de conséquence de la neutralité à celui de véritable corolaire indispensable à celle-ci.

Cédric Cotter a étudié l’histoire et la philosophie à l’Université de Genève. Il a ensuite travaillé de 2009 à 2011 au siège du CICR. Collaborateur scientifique au département d’histoire générale de l’Université de Genève de 2012 à 2016, il a participé à un projet Sinergia du FNS consacré à la Suisse pendant la Grande Guerre réunissant les universités de Zurich, Lucerne, Berne et Genève. C‘est dans ce cadre qu‘il a soutenu sa thèse de doctorat en décembre 2016. Il occupe désormais la fonction de chercheur en droit et politiques humanitaires au sein du CICR.

Diese Publikationsreihe umfasst sechs Dissertationen zur Geschichte der Schweiz im Ersten Weltkrieg. Die Arbeiten verbindet ihre transnationale Perspektive, welche auf die vielfältigen Austausch- und Interaktionsprozesse zwischen der Schweiz und den kriegführenden Ländern fokussiert. Obwohl die Folgen des Ersten Weltkriegs für die weitere Entwicklung des Landes ausgesprochen wichtig waren, stand seine Erforschung lange im Schatten des Zweiten Weltkriegs und machte erst nach der Öffnung zahlreicher Archive seit den 1970er-Jahren Fortschritte. Hundert Jahre nach dem Ausbruch des Ersten Weltkriegs findet dieser Zeitraum nun auch in der Schweiz die ihm gebührende Aufmerksamkeit.